Download De la certitude by Ludwig Wittgenstein PDF

By Ludwig Wittgenstein

Show description

Read Online or Download De la certitude PDF

Similar other religions books

Rationality and Religious Theism (Ashgate Philosophy of Religion Series) (Ashgate Philosophy of Religion Series)

Joshua Golding's "Rationality and non secular Theism" is a safeguard of non secular Judaism utilizing an up to date model of Pascal's guess. Golding first exhibits the way it may be pragmatically rational to be a spiritual believer. He explains what a non secular believer is, and lower than what stipulations it's rational to be a spiritual believer.

Religion, Morality and the Person: Essays on Tallensi Religion (Essays in Social Anthropology)

Meyer Fortes (1906-1982) was once one of many optimal anthropologists of this century, who for a few years labored one of the Tallensi of northern Ghana. even if he released seminally vital monographs on Tallensi relatives and kinship and on political association, his paintings on their faith has hitherto remained limited to disparate journals and edited volumes.

The Gods Who Walk Among Us

Booklet through Horn, Thomas

Additional resources for De la certitude

Sample text

Finalement Wittgenstein se désintéressa complètement du projet d’édition. L’ouvrage fut publié en 1922 à Londres, par Kegan Paul, dans un texte bilingue : allemand-anglais. Le texte allemand avait paru l’année précédente dans le dernier numéro des Annalen der Naturphilosophie d’Ostwald. Le texte anglais comporte de pénibles erreurs de traduction qui en altèrent le sens et que l’on aimerait voir promptement corriger 11. Pendant ces années où il aborda la carrière d’instituteur et celle d’architecte, Wittgenstein ne perdit pas entièrement contact avec le monde des philosophes.

Dire que telle ou telle proposition n’est pas susceptible d’être prouvée, cela bien sûr ne veut pas dire qu’elle n’est pas susceptible de dériver d’autres propositions; on peut dériver une proposition d’autres propositions. ) (Voir à ce sujet une bien curieuse remarque de H. ) 2. De ce qu’à moi, ou à tout le monde, il en semble ainsi, il ne s’ensuit pas qu’il en est ainsi. Mais ce que l’on peut fort bien se demander, c’est s’il y a sens à en douter. 3. A quelqu’un qui dirait : « Je ne sais pas s’il y a là une main », on pourrait dire : « Regardes-y de plus près.

Ne suit pas qu’il le sache. 14. Il faut d’abord qu’il se révèle le savoir. 15. Ce qui doit se révéler, c’est qu’il n’y avait pas d’erreur possible. Donner l’assurance « Je le sais » ne suffit pas. Car elle n’est que l’assurance que je ne peux pas me tromper (en cela) ; or que je ne me trompe pas en cela doit pouvoir être confirmé de façon objective. 16. « Si je sais quelque chose, je sais aussi que je le sais, etc. » revient à faire de « Je sais ceci » l’équivalent de « A ce sujet je suis infaillible ».

Download PDF sample

Rated 4.60 of 5 – based on 16 votes